Choix Goncourt de la Roumanie

IMG_8743.HEIC
21.jpg

Pour la première fois de son histoire, le Choix Goncourt de la Roumanie, dont l’annonce a eu lieu la veille de celle du prix Goncourt en France, est identique à celui de l’Académie.
 

Pour sa neuvième édition, le Choix Goncourt de la Roumanie a eu l’honneur d’être parrainé par Miguel Bonnefoy, lauréat de l’édition 2020, et Alida Mocanu, journaliste littéraire passionnée et passionnante. 

Pendant deux mois, plus de 70 étudiants issus de sept universités roumaines et d’une université moldave ont relevé le défi, avec professionnalisme et enthousiasme, de lire les 16 romans de la première sélection de l’Académie Goncourt. Après avoir lu, analysé, commenté, échangé, argumenté et débattu, sous le regard bienveillant et les conseils précieux d’un parrainage franco-roumain, ils ont dévoilé le lauréat de l’édition 2021 au grand public le 02 novembre 2021 en direct de la Bibliothèque Nationale de Roumanie et en présence notamment de Madame l’Ambassadrice de France en Roumanie.

À la quasi-unanimité, le jeune écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr a été sacré lauréat 2021 pour son roman La plus secrète mémoire des hommes, une co-édition franco-sénégalaise (Philippe Rey & Jimsaan) qui incarne la vigueur de la francophonie.

Après avoir témoigné son affection pour la Roumanie et son admiration pour ses grands auteurs, notamment Mircea Cartarescu qu’il tient pour « l’un des meilleurs écrivains au monde », Mohamed Mbougar Sarr – à travers la voix de son frère de lettres, Miguel Bonnefoy – a remercié tout particulièrement le jury roumain pour sa confiance, en lui témoignant son amitié et lui adressant ces quelques mots : « Je suis heureux que des étudiants d’un si grand pays de littérature aient choisi mon livre parmi tant d’autres qui l’auraient mérité. »

Le maintien de cet événement, qui marque le calendrier littéraire roumain, malgré le contexte de pandémie qui persiste dans le pays, confirme une fois de plus l’intérêt des lecteurs roumains pour la littérature en langue française et le soutien de l’Institut français de Roumanie, organisateur de l’événement, à l’ensemble des professionnels de la chaîne du livre.

Une collaboration interuniversitaire à l’échelle du pays orchestrée par l’Institut français de Roumanie

Ce projet organisé par l’Institut français de Roumanie et soutenu, notamment, par la scène littéraire roumaine, est le fruit d’une collaboration interuniversitaire à l’échelle du pays, visant à préparer les étudiants et les étudiantes à l’étude critique d’œuvres de littérature contemporaine en langue française.

Il repose sur :

- la participation de sept universités en Roumanie (Brasov, Bucarest, Cluj-Napoca, Craiova, Iasi, Sibiu et Timisoara et d’une université en République de Moldavie (Chisinau) ;

- la constitution d’un jury d’environ une dizaine d’étudiant.e.s au sein de chaque département de français identifié ;

- la mise à disposition des ouvrages aux membres des jurys ;

- un travail de sélection et de critique par les jurys qui, encadrés par les enseignants coordonnateurs, doivent procéder à la sélection d’un ouvrage parmi les titres de la 1ère sélection de l’Académie Goncourt ;

- la publication d’une brochure qui répertorie les titres de la sélection agrémenté d’analyses critiques des membres des différents jurys ;

- la désignation au sein de chaque jury d’un président ou d’une présidente qui le représentera et défendra sa sélection le jour des délibérations à Bucarest ;

- la préparation de la manifestation via des publications ou des lectures publiques de la part des étudiants et un travail de contextualisation autour du Prix Goncourt par l’équipe enseignante et/ou les lecteurs ;

- la désignation, par l’Institut français de Bucarest d’une Présidente d’honneur parmi les grandes figures du paysage éditorial et littéraire roumain (en 2013, Gabriela Adameșteanu, écrivaine ; en 2014, Denisa Comănescu, directrice éditoriale des éditions Humanitas Fiction ; en 2015, Ioana Rosenberg, directrice des éditions Ibu Publishing ; en 2016, Adina Diniţoiu, journaliste et traductrice littéraire ; en 2017, Magdalena Mărculescu, directrice des éditions Trei ; en 2019, Elena Diaconu, coordinatrice à la librairie française de Bucarest « Kyralina » ; en 2020, Ioana Pârvulescu, écrivaine ; en 2021, Alida Mocanu, journaliste littéraire.

- l’invitation par l’Institut français de Roumanie d’un auteur ou d’une autrice français.e – traditionnellement le ou la lauréat.e de l’année précédente – pour parrainer l’événement et accompagner les délibérations du jury du Choix Goncourt de la Roumanie (en 2013, Paule Constant ; en 2014, Frédéric Verger ; en 2015, David Foenkinos ; en 2016, Tobie Nathan ; en 2017, Leïla Slimani ; en 2018, François Henri Désérable ; en 2019, Pauline Delabroy-Allard ; en 2020, Santiago H. Amigorena ; en 2021, Miguel Bonnefoy.

Pour cette neuvième édition le Choix Goncourt de la Roumanie a été organisé par l’Institut français de Roumanie, avec le soutien de ses partenaires : la Bibliothèque Nationale de Roumanie, l’Agence Universitaire de la Francophonie – Europe centrale et orientale, Arta Grafica, la Librairie française Kyralina, Sitka et la maison d’édition Trei. 

Partenaires média : Radio RFI Roumanie, Observator cultural, Radio Roumanie Internationale, Radio România Cultural

20211102_093512.jpg

/ Choix Goncourt de la Roumanie 2021/

IMG_20191102_153223.jpg
IMG_20191102_153709.jpg

/ Pauline Delabroy-Allard, lauréate 2018, était présente à Bucarest aux côtés des jeunes jurés et pour le lancement, grâce à ce prix, de son roman « Ca raconte Sarah » en roumain - photo 2018 /

/ A la librairie française de Bucarest Kyralina, deux heures de débats passionnés ! - photo 2018/

Le palmarès

2021 Mohamed Mbougar Sarr La plus secrète mémoire des hommes Ed Philippe Rey & Jimsaan

2020 Miguel Bonnefoy Héritage Ed Rivages

2019 Santiago H. Amigorena Le ghetto intérieur P.O.L

2018 Pauline Delabroy-Allard Ça raconte Sarah Ed. de Minuit

2017 François-Henri Désérable Un certain Monsieur Piekielny Gallimard
2016 Catherine Cusset L'autre qu'un adorait Gallimard
2015 Tobie Nathan Ce pays qui te ressemble Stock
2014 Kamel Daoud Meursault, contre-enquête Actes Sud
2013 Sorj Chalandon Le Quatrième mur Grasset