Choix Goncourt de la Roumanie

À la quasi unanimité, Miguel Bonnefoy lauréat 2020 pour Héritage (Editions Rivages)


 

En 2020, l’Institut français de Roumanie est fier de réitérer sa participation au Choix Goncourt, en partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie – Europe centrale et orientale. 

Pour sa huitième édition, le Choix Goncourt de la Roumanie a eu l’honneur d’être parrainé par Santiago H. Amigorena, lauréat de l’édition 2019, aux côtés d’Ioana Pârvulescu, écrivaine et marraine roumaine du Choix Goncourt 2020.

Un jury composé de plus de 60 étudiants, issus de six universités roumaines (Brașov, Bucarest, Cluj-Napoca, Craiova, Sibiu, Timișoara) a délibéré et accordé ce prix au retentissement important dans tout le pays. 

Les représentants des six jurys estudiantins se sont réunis par visioconférence le jeudi 29 octobre, à la Bibliothèque nationale de Roumanie, et ont débattu pendant plus de deux heures pour élire le lauréat du Choix Goncourt de la Roumanie 2020… Une édition particulière adaptée au contexte actuel de crise sanitaire qui a confirmé une fois de plus l’intérêt des lecteurs roumains pour la littérature française.

Une collaboration interuniversitaire à l’échelle du pays en lien avec l’Institut français de Roumanie

Ce projet est le fruit d’une collaboration interuniversitaire à l’échelle du pays, visant à préparer les étudiants à l’étude critique d’œuvres de littérature française contemporaine.

Il repose sur :

- la participation de six universités du pays (Bucarest, Brașov, Cluj-Napoca, Craiova, Sibiu, Timișoara) ;

- la constitution d’un jury d’étudiants (de cinq à dix étudiants par jury) au sein de chaque département de français identifié, soit six jurys au total ;

- la mise à disposition des ouvrages aux membres des jurys ;

- un travail de sélection et de critique par les jurys-étudiants qui, encadrés par les enseignants coordonnateurs, doivent procéder à la sélection d’un ouvrage parmi les 15 titres de la 1ère sélection de l’Académie Goncourt ;

- la désignation au sein de chacun des jurys d’un président qui le représentera et défendra sa sélection le jour de la délibération, habituellement la dernière semaine d’octobre à Bucarest ;

- la préparation de la manifestation via des publications ou des lectures publiques de la part des étudiants et un travail de contextualisation autour du Prix Goncourt par l’équipe enseignante et/ou les lecteurs ;

- la désignation, par l’Institut français de Bucarest d’un Président d’honneur parmi les grandes figures du paysage éditorial et littéraire roumain (en 2013 : Gabriela Adameșteanu, écrivaine ; en 2014 : Denisa Comănescu, directrice éditoriale des éditions Humanitas Fiction ; en 2015 : Ioana Rosenberg, directrice des éditions Ibu Publishing ; en 2016, Adina Diniţoiu, journaliste et traductrice littéraire ; en 2017, Magdalena Mărculescu, directrice des éditions Trei) ; en 2019, Elena Diaconu, ancienne libraire à la librairie française de Bucarest « Kyralina » et journaliste à Radio Roumanie Internationale ; en 2020,  Ioana Pârvulescu, écrivaine.

- l’invitation par l’Institut français d’un auteur français pour parrainer et participer au jury des délibérations du Choix Goncourt de la Roumanie (en 2013 : Paule Constant ; en 2014 : Frédéric Verger ; en 2015 : David Foenkinos ; en 2016 : Tobie Nathan ; en 2017 : Leïla Slimani ; en 2018 François Henri Désérable ; en 2019, Pauline Delabroy-Allard ; en 2020, Santiago H. Amigorena.

Depuis huit ans le Choix Goncourt de la Roumanie est organisé par l’Institut français de Roumanie, avec le soutien de ses partenaires : la Fondation Groupe Renault Roumanie, l’Agence Universitaire de la Francophonie – Europe centrale et orientale, Arta Grafica, la Librairie française Kyralina, Sitka et la maison d’édition Litera. 

Partenaires média : Radio RFI Roumanie, Observator cultural, Radio Roumanie Internationale, Radio România Cultural

IMG_20191102_153223.jpg

/ A la librairie française de Bucarest Kyralina, deux heures de débats passionnés ! - photo 2018/

IMG_20191102_153709.jpg

/ Pauline Delabroy-Allard, lauréate 2018, était présente à Bucarest aux côtés des jeunes jurés et pour le lancement, grâce à ce prix, de son roman « Ca raconte Sarah » en roumain - photo 2018 /

Le palmarès

2020 Miguel Bonnefoy Héritage Ed Rivages

2019 Santiago H. Amigorena Le ghetto intérieur P.O.L

2018 Pauline Delabroy-Allard Ça raconte Sarah Ed. de Minuit

2017 François-Henri Désérable Un certain Monsieur Piekielny Gallimard
2016 Catherine Cusset L'autre qu'un adorait Gallimard
2015 Tobie Nathan Ce pays qui te ressemble Stock
2014 Kamel Daoud Meursault, contre-enquête Actes Sud
2013 Sorj Chalandon Le Quatrième mur Grasset