Choix Goncourt de l'Estonie

img_3974-min-1365x1024.jpeg

L’ESTONIE A SON PREMIER CHOIX GONCOURT

L’Estonie vient de sélectionner son premier Choix Goncourt, un nouveau prix littéraire pour la jeunesse crée par l’Institut français d’Estonie avec l’Académie Goncourt : La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr !

Samedi 23 avril, le jury du choix de l’Estonie s’est réuni à l’Institut français, à Tallinn, pour délibérer. Pour cette première édition, il était composé de huit jeunes Estoniens : Kaisa Arumeel et Anna Brettin Suursalu, élèves de terminale au Lycée français de Tallinn, Helena Saare et Markus Jüriväli, étudiants en licence de français à l’Université de Tartu, et leurs homologues de Tallinn Karina Kert et Gertrud Luks, en compagnie de deux traductrices de l’Union des écrivains d’Estonie, Maria Esko et Ulla Kihva. Les huit membres ont travaillé sous la présidence de Guillaume Raboutot, Attaché de coopération pour le français.

Le jury du Choix Goncourt de l’Estonie avec l’Ambassadeur de France en Estonie Éric Lamouroux, le président du jury Guillaume Raboutot et le directeur de l’Institut français d’Estonie Éric Bultel

Lors de cette matinée, ils ont pu partager leurs impressions de lecture et leurs opinions au sujet des quatre livres de la troisième sélection :

  • Enfant de Salaud, de Sorj Chalandon, plonge le lecteur dans les secrets de famille de l’auteur, dont le père a joué un rôle trouble pendant l’occupation nazie en France.

  • Le Voyage dans l’Est, de Christine Angot, nous permet de partager les souffrances de l’écrivaine, victime d’inceste de la part de son père.

  • La plus secrète mémoire des hommes, de Mohamed Mbougar Sarr, est un récit à multiples tiroirs qui se lance à la poursuite d’un mystérieux auteur africain du début du XXème siècle, entre ésotérisme et post-colonialisme.  

  • Milwaukee blues, de Louis-Philippe Dalembert, est une relecture de la mort aux mains de policiers de George Floyd.

Les débats ont été de très haute tenue, et il a été question de la portée sociale de la littérature, de l’art pour l’art et de l’importance de témoigner de faits de société afin de les mettre en lumière. Tous les membres du jury se sont accordés que l’expérience avait été intense et formatrice, aussi bien du point de vue de la langue que de la réflexion plus personnelle sur le rapport à la lecture, à l’écriture ou à soi-même.

Les livres ont circulé dans les établissements, et ont suscité diverses activités, des présentations, des groupes de travail. En un mot, ils ont fait partie de la vie de chacun pendant plusieurs mois.

Pour finir, au terme de discussions très animées, c’est La plus secrète mémoire des hommes, de Mohamed Mbougar Sarr, qui a été primé. Le jury a apprécié les envolées mystiques et la qualité de l’écriture, tenant parfois de l’art littéraire et de la fable, non sans rappeler un auteur comme Haruki Murakami.

Le Voyage dans l’Est est arrivé juste derrière, son évocation de l’inceste subi par la narratrice et ses conséquences ayant ému le jury, qui a trouvé nécessaire d’évoquer ces faits, aussi horribles soient-ils, pour provoquer des prises de conscience chez le grand public.

Le jury s’est ensuite rendu à la résidence de l’ambassadeur de France, à Tallinn, où le résultat a été officiellement proclamé en ouverture d’un déjeuner, comme c’est la coutume pour le prix Goncourt. Les conversations ont bien entendu porté sur la littérature, sur les cultures française et estonienne et chacun a pu mesurer à quel point l’art est encore plus important dans cette période troublée par les crises sanitaires, sociales ou géopolitiques.

Cette première édition sera, à n’en pas douter, suivie de nombreuses autres.

Les partenaires du Choix Goncourt de l’Estonie sont l’Institut français d’Estonie, l’Académie Goncourt, l’Agence Universitaire de la francophonie,  l’Union des écrivains d’Estonie, l’Université de Tartu, l’Université de Tallinn et le Lycée français de Tallinn.

En plus du choix Goncourt de l’Estonie, le prix international est décerné encore dans 27 pays du monde entier.


 

Calendrier du Choix de l’Estonie 2022 :

 

  • automne 2022 : publication de la dernière liste du Prix Goncourt

  • octobre 2022 : action culturelle dans le cadre du centenaire du lycée français de Tallinn

  • janvier 2023 : lecture d’extraits de traductions de Goncourt lors de la Nuit de la lecture

  • avril 2023 : réunion et délibération du Jury chez l’Ambassadeur de France